L'alchimie

                  

 L’alchimie :

 

La Pierre philosophale ou pierre des sages est incontestablement le minéral ayant donné une nouvelle vie à l’alchimie. Cette science, à mi chemin entre la chimie classique et l’ésotérisme, a pour but principal de transmuter un métal en l’or le plus pur. C’est là où la pierre philosophale vient se loger, car c’est l’incontournable ingrédient, qui viendra obligatoirement dans la complexe préparation qu’est de créer l’or.

 

 

La Pierre des sages:

 

La Pierre des sages est le seul minéral dont l’on connaît le moins de chose. Seule la couleur rouge de la pierre reste quasi certaine. Si la description est quelque peu limitée, c’est parce que la pierre est elle aussi un fruit d’un long travail et d’une longue préparation s’ajoutant à celle de la transmutation des métaux. Le seul qui aurait fabriqué la pierre serait Nicolas Flamel, alchimiste du XIVème la décrivant seulement avec une forte odeur, sa fameuse couleur rouge et un étrange éclat.

 

L’Elixir de longue vie :

 

La Pierre est aussi connue d’avoir le pouvoir de donner l’éternelle vie en fabriquant l’élixir de longue vie. Cette notion est à modifier légèrement car elle n’a que le pouvoir de prolonger la vie. En effet, il faut préparer la potion à chaque fois avant la fin de la période couverte par la précédente. Elle peut aussi guérir de la plus terrible des maladies et l’éradiquer complètement.

 

 

 

Nicolas Flamel :

 

Cet homme est e plus connu des alchimistes, et qu’un peu, il serait le seul parmi toute sa communauté à avoir percé le secret de la pierre philosophale et par conséquent de l’élixir de longue vie et de la transmutation des métaux en or.

Il naquit à Paris en 1330 et se passionna pour l’astrologie tout en poursuivant

des études scientifiques.

Une nuit de 1357, cet homme fut visité par un ange, non pas en rêve classique, mais en un songe plus vrai que nature. L’ange lui montra un livre où des dessins et écritures mystérieuses y figuraient mais ne lui donna pas. C’est plusieurs années plus tard qu’un homme entra dans sa boutique et sans dire un mot, lui vendit l’ouvrage. Encore bien des années plus tard, il déchiffra le livre et découvrit qu’il contenait le moyen de créer de l’or. Enfin le 25 avril de l’an 1383, Nicolas Flamel réussi à transformer du mercure en or, après des dizaines d’opérations qui avaient parfois menacées de lui exploser à la figure.

Il serait mort en 1410, mais plus probablement, il vivrait encore grâce à la pierre des sages, dans un coin discret de Paris, en compagnie de sa femme Pernelle.

 

 

 

 

 

 

9 votes. Moyenne 4.89 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×